Symbolique en Tarologie du mot « Corona Virus » (2)

L’Etoile symbolique du mot « virus »

Le Tarot est un Sentier Initiatique qui mène
vers la connaissance du Ciel et des Etoiles.

Sagesse Tarologique

L’étoile est la puissance « nue », au dessus des symboles, qui brille dans la nuit et qui indique la Vérité équitable, intègre et pure, « sans masque ».
L’arcane de l’Etoile est le synonyme parfait de la Pureté, de l’Innocence, de la Nudité et de l’Espérance. C’est la proposition d’une régénération profonde de l’âme afin de « trouver sa place » dans le monde et « d’agir » dans ce monde en l’irrigant et en le nourrissant (seins nus en référence à la lactation, les étoiles à celle de la voie lactée).
L’Etoile nous soumet un exercice spirituel.
C’est l’arcane de l’eau, elle répand sur la terre les vases d’eau. Elle est la « purificatrice » du passé mais aussi du futur.
Etoile vient du latin stella – se tenir débout – et du grec histanai – placer dans une balance – ; « Le Toille » (étoile), la toule en langue d’Oc dérivé du mot « source » ; « le Toi Ile soit l’Ile de Toi ».

Le personnage se présente nu, agenouillé sous les étoiles (il y en a 8, analogie à la lame de la Justice ; 1 + 7 = 8) ; l’être humain est dans sa vérité et démarre le début de l’aventure spirituelle de l’être, parvenu à la pureté, le dépouillement (intégré dans l’arcane du Pendu).
L’Etoile évoque la piété, la soumission, un genou (je (1) – nous (7)) au sol est le signe de l’enracinement, l’Etoile a trouvé sa place sur terre et elle est connectée avec le cosmos.
Les 8 étoiles rappellent le passage par la justice humaine (l’Etoile étant la justice céleste), le 8 est le nombre d’équilibre cosmique, c’est un chiffre karmique qui ordonne la transfiguration de l’être. La lueur de ces étoiles scintille pour nous offrir le courage (8) nécessaire pour se lancer à la conquête de la simplicité et de la droiture exigeante de la justice (8) appliquant la stricte loi d’équilibre, nous contraignant noblement, humblement à la perfection (7) ; la perfection du Don (le Pendu personnification du don de soi).
L’Etoile, fécondée par la générosité universelle, incarne « l’aide céleste », un « agent actif de protection », elle invite à surmonter les obstacles, les difficultés, elle répand courage (8), force (11), conviction et détermination (11) ; ce qu’elle reçoit d’en haut, elle le verse abondamment à l’être « en devenir » ; elle permet, par sa bonté, le passage de l’état de ce qui n’est que puissance non manifestée à celui de puissance réalisée.
L’Etoile transmet l’espérance, elle la véhicule (7 de l’arcane du Chariot : le plus haut degré d’action dans le monde) vers une évolution spirituelle dans le Monde et une communion authentique avec l’humanité.
L’Etoile est le canal de l’infini et de l’éternité, elle est le guide spirituel qu’on porte en soi-même, reliée aux forces les plus profondes de l’Univers, à la divinité. L’Etoile est l’inconnu intérieur, dans lequel on doit puiser « Foi » et « Bonne Etoile ».
Vivre l’Etoile, c’est oser croire, osez se dénuder de toutes les choses qui alourdissent et ralentissent sur le chemin. Cette lame créatrice, de croissance et de pardon, se love en chacun de nous, rien ne peut la définir, mais pour la rencontrer il faut juste accepter de s’en remettre à la providence (12, Le Pendu) et plonger dans les eaux purifiantes énigmatiques de la renaissance.
La Justice (8), la loi terrestre, ne tient pas compte de ce qu’il y a d’unique dans l’être, l’Etoile (17), « hors-la-loi cosmique » est le Royaume de cette Unité (1) et reconnaît pleinement l’individu dans sa complétude.

Je suis l’ Alpha et l’Oméga, je suis l’activité, la cause efficiente qui met en mouvement, je suis la contemplation, la cause finale qui attire vers soi tout ce qui est en mouvement. Je suis l’action primordiale et je suis l’attente sans répit jusqu’à ce que tout arrive là où je suis. Toute parole humaine peut devenir magique si elle est sincère au point d’engager le sang et la foi. Je suis l’arcane de l’espérance et de la continuité. Mon énergie créatrice et purificatrice consiste à « voir ensemble », à contempler l’essence de la croissance biologique et celle de connaissance spirituelle. Je suis l’arcane de la mère, de la femme Eve, je suis l’intuition simultanée de l’espérance céleste et de la magie primordiale. Je suis la certitude qui meut et dirige l’évolution spirituelle dans le monde.
Je suis le principe guide de l’entendement uni au principe guide de la volonté, je surmonte la dualité, j’assure le mariage des contraires et fait rayonner cette force-lumière qui fabrique un avenir, non seulement acceptable mais surtout désirable et qui transforme alors l’éternité en promesse.

Auteur Inconnu.

L’Etoile est associé au signe astrologique du Verseau, signe de la conscience sociale et de la pensée du futur. Les étoiles du Verseau sont des « visionnaires altruistes », des « révolutionnaires » et des « pionniers » qui rêvent d’un meilleur avenir.
Le Verseau est gouverné par Uranus, la planète de la liberté, de la rébellion et de la reforme. Il est le 11ème signe de la roue zodiacale et régit la maison 11 où l’on cherche de l’information au sujet des groupes sociaux, des causes sociales, des visions utopiques et de la technologie (La finalité énergétique du mot « corona virus » est la lame de la Force ayant le numéro 11).
Le Verseau est un signe d’air, en Astrologie comme dans le Tarot, sa signification est l’énergie intellectuelle, sa représentation est une porteuse d’eau, son glyphe représente des vagues d’air et d’eau.
La lame de l’Etoile illustre le pouvoir du mythe, depuis la nuit des temps, les conteurs se réunissent autour de feux de camp et regardent les étoiles pour décrire nos espoirs et nos rêves les plus secrets, ils lisent dans le ciel pour entendre l’histoire de nos âmes. Nous cherchons l’inspiration dans le ciel, l’étoile est alors un guide bienveillant et la voie à suivre pour comprendre nos aspirations. Selon les traditions une étoile est une âme à naître ou qui est partie.

L’intelligence de Sirius a joué un rôle important dans la construction du Royaume des Hommes sur terre. Elle a projeté et lancé un fantastique déploiement de la conscience que nous nommons « le chemin », un chemin qui prend comme origine l’homme-animal qui mène finalement à une identification divine.
L’initiation qui émane de Sirius, notre soleil spirituel, apporte une guérison puissante dans tous les plans de l’Être nous reconnectant à l’Amour et la Compassion.

Sagesse Tarologique

L’Etoile pourrait être aussi Sirius faisant partie de la constellation du Chien. Sirius est fixe (avance de 1 degré tous les 72 ans) et se trouve actuellement à 14° du Cancer (4ème signe; nous sommes en année 20 / 4) signe d’eau, signe récepteur et canal de l’énergie émotionnelle ; gouverné par le Lune qui symbolise les racines, le foyer, la matrice, notre « intériorité ». Le Cancer est en correspondance avec le Chariot (la conductrice maternelle intuitive guerrière, prête à défendre enfants et maison, la voyageuse d’affaires afin d’offrir une vie meilleure à sa famille), le 7 de notre Etoile.
La signification du degré 14 en Cancer :
« Accomplissement en une sagesse immuable et transcendante ».
Le 4 du 14 fait allusion à la pratique prolongée de la méditation sur la réalité spirituelle immuable, elle nous permet de trouver la voie vers la sagesse suprême ancestrale, cette action nous dirige au delà des apparences vers la « permanence en la Vérité » (Symbole Sabian)
Le 14 est le numéro de la lame de Tempérance – l’Ange du Tarot -, le personnage a des ailes, elle ouvre après l’Arcane sans nom (la mort), la porte de l’équilibre, de la puissance de doser et d’intégrer les contraires.
Avec Tempérance disparaît les différences, le jour et la nuit, la lumière et l’ombre, le bien et le mal, la vie et la mort. C’est la puissance d’un équilibre matérialisé (4), un mystère devenu lumière, elle nous renvoie à une vie plus enrichissante que celle que nous avons dû abandonner, elle exige de faire « notre propre révolution », elle nous bouscule. Nous recevons l’injonction de nous laisser perturber pour recevoir « cette source nouvelle de vie », accueillir cette cassure (attaque virale) comme la promesse d’une nouvelle re-source équitable, d’un a-venir plus juste, plus large et plus généreux. Il nous fait accepter de se remettre en cause, nous interroger sur la pertinence de nos idées, de nos habitudes. Tempérance (1 + 4 = 5) à l’opposé du Pape (5) n’est pas un guide, elle nous invite à progresser avec l’énergie du (1) du 14 en respectant notre libre-arbitre, sans guide, sans l’expérience des autres, elle nous sollicite pour écouter notre propre voix, notre propre guide intérieur, en se laissant déborder, en allant voir ce qui reste au fond de nous, palper notre Vérité. Tempérance verse la Vie et non le vide (le personnage a deux vases qu’elle transverse de l’un vers l’autre; elle pratique l’action du mélange de la matière et de l’esprit). Tempérance nous préconise plus que jamais d’être soi-même et d’accepter d’être prêt a « changer d’ avis sur notre vie ». C’est une lame d’ouverture et de guérison, de désordre, de grand bouleversement, elle annonce le changement dans les relations humaines, elle nous demande des efforts pour communiquer mieux avec le cœur vers l’humanité, elle marque le sens de la fraternité, le respect et l’amour dans les différences. C’est la lame de la re-naissance, elle prévient la guérison physique et morale, elle régénère et ramène du passé une richesse oubliée.

Sirius / Virus : à l’oreille nous pouvons entendre la même sonorité finale « us »… Allons- nous prêter attention à cette mélodie inattendue, bouleversante violente et funèbre, en comprendre le sens et même la vertu?
Sirius est l’enseignant spirituel caché, source de connaissance et de pouvoir, il permet d’unifier la structure moléculaire et d’exister au plus proche de l »Être véritable. Il sollicite la magie de réunir dans un mariage cosmique le principe féminin divin équilibrant le principe masculin, créant ainsi l’harmonie et l’acceptation de l’Unité en chacun de nous.

Existe-t-il un lien secret entre l’évolution humaine et Sirius?
Le suffixe « us » exprime l’usage, l’action, la qualité, la capacité ou la possibilité, en sanskrit on y trouve le sens « d’aide et de secours ».
– La lettre U (21ème lettre de l’alphabet et dans le tarot le Monde), le 1 (action) 2 (réception) du Pendu se retourne en 2 (réception) 1 (action) ; se donne tout entier avec sa forme de coupe qui s’ouvre vers le ciel, expriment une disponibilité totale à la vacuité, l’illimité (8). La matrice du U tente l’aventure vers le ciel.
– La lettre S (19ème lettre de l’alphabet et le Soleil dans le Tarot), comme un serpent on le retrouve dans l’appellation du « Covid 19« , provoque l’éveil vers la verticalité, le serpent rampant souhaite, aspire, désire « se mettre débout » en utilisant toutes ses forces vitales et toucher les étoiles dans le ciel. Avec le S, l’idéologie s’adapte à la réalité et devient un Système de pensée ou d’action comme la Science, la Sagesse ou une Société Structurée.
Le message du U et S entremêlés, est l’ouverture – U – à une autre voie (voix : entendre le son du « us ») que la vibration du – S – incarnera.

La sonorité commune aux deux mots est aussi la syllabe « ir » :
– La lettre I (9eme lettre de l’alphabet, la lame de l’Hermite dans le Tarot : Le vieux sage itinérant, avançant dans la nuit avec seule lumière sa chandelle, s’aidant de son bâton pour taper sur le sol et écouter les bruits de la terre, l’enseignement de la Mère-Terre, recevant les messages du passé) stimulée par la vibration du 9 (figure inspirante des pieds dans la terre et de la tête dans le ciel), vibration de la fin d’un cycle (gestation : 9 mois), notion d’accomplissement et d’aboutissement (c’est aussi le 9 du 19 du « Covid ») est la colonne vertébrale dont chacune des 33 vertèbres marquent un degré d’initiation.
Le I est la voie royale pour mettre en relation consciente le ciel avec la terre, le haut avec le bas, l’esprit avec la matière. Il exprime l’émergence de la nouveauté, l’affirmation de l’identité (1) avec le moi connecté à l’universel (9), à « l’essence-ciel ».
Avec l’influence du I la personnalité, affirmée avec le E, portée par l’enthousiasme du F, revenu en son centre avec le G et libéré de ses attachements avec le H peut enfin « se mettre débout » et devenir « devin » intérieurement, celui qui « devient ».
– La lettre R (18ème lettre de l’alphabet soit 1 + 8 = 9, la lame de la Lune du Tarot – l’autre face de l’Hermite – ici le chemin est éclairé par la lumière lunaire avec cette sensation que tout est profondément relié, l’énergie de la Lune répand, diffuse, noie, mélange et garde en elle le mystère du passage de chaque existence, nous insinuant le message de plonger au fond de notre âme pour y lire l’histoire de nos ancêtres, elle nous chuchote des mémoires, source de richesse, elle nous suggère de se perdre au fond du tout afin de remonter à la surface, purifiée, vivifié, avec une nouvelle sérénité, une nouvelle vision.) libre comme « l’air », cette lettre ne cesse de franchir les frontières. Elle peut marquer la colère (colle R) comme le dynamisme vital de s’imposer sur un territoire P, le modeler en fonction de sa vision et qui cherche à mettre en mouvement ce vieux monde pour entamer l’ascension promise par le S (1ère lettre du mot Sirius). Le R est un P muni d’une diagonale qui s’enracine à la jonction du demi-cercle (la conscience qui « sait ») et du I (intuition créative) pour se poser au sol et « agir sur le monde » (on retrouve ici la proposition de notre amie l’Etoile).
La communion du I et du R, permet avec l’efficacité et l’activité du R d’agir sur tous les plans, physique, sensible et mental en ayant l’appui et la verticalité du I qui assure de rester centrer sur son axe.

Je ne peux pas résister à faire une incursion avec le V du mot « virus »:
– La lettre V (22ème lettre de l’alphabet soit le Mat dans le Tarot : le pèlerin du Sentier qui mène à Sirius, la fameuse Etoile, il a tout abandonné ne gardant que « l’essence-ciel » pour s’offrir généreux et confiant à une nouvelle initiation afin de nourrir le chemin de son âme) soumis à la vibration du 22, Maître nombre soit l’énergie de la Maîtrise du mot « maître » qui guide vers l’ultime sagesse, vers le « us« , le 22 faisant 4 en concordance encore avec l’énergie de notre année planétaire 2020, la vibration du 22 est par sa vision inspirante capable de construire grand pour l’humanité entière. La lettre V est la vraie victoire, la vraie vie, la vraie volonté. Elle réussit la conjonction des opposés, elle annonce une naissance, le V (2 X 2 le féminin, énergie réceptrice) peut préfiguré d’un sexe féminin, il s’agit d’un A (1 le masculin, énergie émettrice) inversé : la création n’est plus l’esprit, mais la chair. Le A est une création par l’esprit pour produire des formes alors que le V est une création dans la chair pour révéler la nature de l’esprit. Le V est une transformation de matière afin d’opérer un changement d’identité, afin d’aller vers une nouvelle manière d’être au monde. L’ouverture impulsé par le U s’incarne et l’esprit transforme la chair. EVE soit V sans les E devient la « matrice spirituelle » de tous les hommes. le V ne se fixe au sol que par sa pointe s’offrant pleinement à l’énergie du ciel et accepte l’immensité de l’inconnu, se confrontant de fait à un déséquilibre intérieur car le triangle pubien n’accouche pas d’enfants de chair (visible) mais du souffle de l’esprit (invisible comme un virus). Le V évoque l’oiseau (un oiseau noir est figuré sur la lame de l’Etoile, il parle du Phenix qui renaît toujours de ses cendres), il faut deux L pour produire le « vol » ; le « V oiseau » accomplit l’idéalisme du L dans sa chair. Il ne parle pas, il n’enseigne pas, il se manifeste tout simplement.
Avec l’aide du V, le L comprend que l’enseignement consiste à « élever » les autres, le monde et son âme. L’homme devient comme l’oiseau et pénètre le monde des anges. Le I et le J étant les 2 lettres analogues du V ; l’homme de-bout (il s’est verticalisé), a réussi à relier les de-bouts, le ciel et la terre. Le I canalise les énergies du ciel vers la terre et développe l’intuition, par le V évolutif l’homme incarne cette Vérité, cette Victoire de l’esprit sur la matière, l’Homme de chair (de matière) s’est spiritualisé. Il est la Vie.
(Source : « Le petit dictionnaire de la Langue des Oiseaux » Luc Bigé)

Quelle musique vibrante, troublante me vient dans le silence et le secret de ce confinement, quels sont les messages de ces lettres mystérieuses , de quoi nous parlent-t-elles ? J’ai l’immense et humble espoir avec la guidance de Sirius d’accéder à la subtile symbolique de ce Virus, en tout cas en apercevoir une parcelle de compréhension lucide et juste afin d’apprendre à « agir dans ce monde » avec générosité pour l’embellir et le rendre plus vivable et plus humain.

Le langage sibyllin de l’Etoile nous invite :
– A rester optimiste et positif.
– Nous convie à une nouvelle pratique de notre vie.
– Nous incite à avoir confiance en nos propres compétences, possibilités et capacités.
– Nous encourage à utiliser nos talents et dons aux services des autres.
– Nous conseille d’être reconnaissant envers l’Univers, cultivant la gratitude et la compassion.
– L’Etoile est la lame de l’Eveil spirituel, des capacités psychique, de la sagesse intérieure et l’ouverture aux mystères.
– Nous recommande de nous relier à la joie, à la contemplation et « nous mettre au repos ».

NAMASTE

Photo récupérée sur site suivant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s